red sole shoes christian louboutin australia tods shoes australia Louboutin outlet Online moncler online outlet coach outlet online handbags Oakley Store Milano 2015 Louboutin Outlet Scarpe Christian Louboutin,Louboutin outlet Online Scarpe louboutin rosse online,Christian Louboutin outlet online store scarpe Louboutin outlet Moncler Outlet Sito Ufficiale Nike Blazers Basse moncler uomo outlet michael kors online outlet outlet christian louboutin
Le site officiel du poète, universitaire, photographe et cinéaste Français Colombien Hugo Santander
 
Hugo Santander Ferreira Hugo Santander
Chaque expérience conçoit le paradis
___________________________________________________________________________________________________

Romans

Vidéos

Poèmes

Pièces de théâtre

Éthique et récit

Photographies

Site en anglais

Site en espagnol


Hugo Santander's blogspot

Fallo Hugo Santander in Facebook

Hugo Santander's Youtube channel

Pics by Hugo Santander

Hugo Santander in twitter

Poetry by Hugo Santander







Curriculum Vitae




«Hugo Santander est né à Bucaramanga (Colombie) en 1968. En 1990, il a obtenu sa licence en communication sociale à l’université Javeriana, où il a commencé à étudier un doctorat en philosophie. Pendant plusieurs années il a été le directeur du groupe de théâtre Arte Facto et il a mis en scène plusieurs pièces. Il a également obtenu un diplôme post-graduate en screenwriting de l’université du Rosaire. En 1994, il part à Philadelphie aux Etats-Unis, où il étudie un MFA en cinéma et arts des médias à Temple University. Pendant ces années d’études il met en scène et produit plusieurs court mètrages (entre autres po qui a gagné en 1996 la bourse de Temple University Motion Picture Association).

Juste après l’obtention de son diplôme en 1998, il est engagé comme professeur assistant dans le département d’image et de son de l’université catholique portugaise de Porto. Au Portugal, il réalise lhas do Porto (Ghettos de Porto), un documentaire diffusé par RTP (Radio et Television de Portugal). En 2000, il part en Angleterre où il enseigne plusieurs cours, de la gestion des médias au jeu d’acteur, à l’université de Salford. En 2001, il enseigne la littérature espagnole à l’université de Manchester. En 2002, il a l’opportunité inouïe de partir enseigner à l’université américaine d’Asie Centrale au Kirghizistan en devenant membre de CEP (Projet d’Éducation Civique). Là-bas il intègre le départment de journalisme.

Grâce à ses nombreuses expériences, Hugo Santander parle plusieurs langues (espagnol, anglais, français, portugais, allemand et russe), et il peut lire en grec ancien, latin et italien. Il est l’auteur de nombreux essais philosophiques et littéraires, dont The Crisis of Atheism qui fut publié dans la revue de la société de philosophie anglaise, The Philosopher. Français par naturalisation, son premier roman, Nuevas Tardes en Manhattan, a été édité en Colombie et en Espagne.
Son premier documentaire "Manatí: Portrait d'un tiers-monde heureux ville", a été édité à Londres entre 2003 et 2006. En un tour de force double, il a produit et tourné deux longs-métrages numériques: "Hamlet Unbound" (Philadelhia, 1998), et "Les crimes de Kennedy" (Bucaramanga, 2010), les deux sans budget et avec des acteurs non-professionnels. Comme professeur agrégé à la Faculté de Communication et en Arts Médiatiques à l'Universidad Autónoma de Bucaramanga, Hugo conçu et consolidés de 2005 à 2010 le programme de l'actuel programme de Audovisual Arts, chargeant la première génération de cinéastes professionnels à Bucaramanga, sa ville natale.

Son court métrage "Noche de Brujas" a été récemment présentés au Orlando Film Festival 2010.

Depuis août 2010, Hugo travaille comme professeur associé à la production cinématographique et télévisuelle Sivaji Ganesan Institut à l'Université de SRM, Tamil Nadu, en Inde.






Hamlet Desenchainé
Un film numérique
BANDE-ANNONCE

Claudius and Gertrude


«...La plupart des gens qui n’ont pas vécu en Colombie, voient toujours le pays comme une république bananière, similaire à celui qui a été représenté dans le film de James Bond License to Kill, un pays à la mercie de la volonté d’un seul individu, i.e. le président Uribe. La presse, je crois, est en partie responsable. En octobre dernier je suis allé deux mois en Colombie. Loin de trouver le reigne de terreur comme vous l’avez décrit, j’ai trouvé un pays démocratique, habité par des gens de toutes croyances, races et opinions. En 2002, une maison d’édition de Barcelone a publié mon premier roman… [qui dénonce] les abus perpétrés par les militaires ET les combattants de la guerilla… »
 



Extrait d’une lettre envoyée au journal anglais The Guardian, en réponse à un article intitulé «A president who wants a license to kill» par Isabel Hilton







    Mur, une photographie de la série El Dorado






Hugo Santander Ferreira © First Film Productions 2011